Élections municipales de Libourne 2020
Suivez la campagne sur nos réseaux sociaux :

Le programme 2020 > 2026

Chères Libournaises, chers Libournais,

Vous et moi, nous aimons Libourne.

Nous connaissons ses atouts et ses faiblesses, son charme, son histoire, ses identités de ville-bastide, de ville portuaire, de ville viticole, de ville-centre d'un vaste bassin de vie à la confluence des vallées de l'Isle et de la  Dordogne.

Parfois décriée dans un passé récent, nous mesurons qu'elle s'est formidablement transformée pour devenir une ville dynamique et attractive.

Même si tout ne va pas bien, j'affirme que beaucoup de sujets vont nettement mieux à Libourne qu'il y a 6 ans !

Je souhaite sincèrement partager avec vous ce constat en vous proposant de poursuivre, voire d'amplifier, ce travail de transformation qui accompagne désormais notre ville et notre territoire.

Oui, notre ville a repris confiance en elle. Elle s'est réveillée puis elle s'est révélée.

De nombreux défis ont été relevés en matière d'aménagements urbains, d'écologie, d'emplois, de sécurité, de reconquête de l'habitat, de mobilités tout comme en faveur du lien social et citoyen.

Les 15 et 22 mars prochains, il vous appartiendra de vous prononcer sur l'avenir de votre ville, de choisir la poursuite des ambitions affirmées depuis 6 ans ou bien d'y mettre un terme.

Pour ma part, je suis convaincu que nous avons encore beaucoup à entreprendre ensemble, dans la confiance, dans la sérénité mais aussi dans l'enthousiasme et dans l'audace.

Au nom d'un vaste collectif de Libournaises et de Libournais issus de diverses sensibilités, c'est le sens du projet que je porte devant vous, pour avancer sur ce chemin ambitieux et optimiste au cours des 6 prochaines années.

J'aurai l'occasion, tout au long de la campagne qui débute, de préciser dans tous les domaines les 118 engagements de notre projet et d'en débattre avec vous au coeur de tous les quartiers de Libourne.

Servir, avec vous, les intérêts des Libournais et faire gagner Libourne, telle est ma seule détermination.

LA VILLE DES GRANDS PROJETS

"Le projet urbain Libourne 2025 a été le marqueur fort du mandat 2014-2020. Il incarne une méthode, une ambition et la volonté de redonner de la fierté à notre jolie ville à travers des réalisations structurantes. Les quais, le quartier semi-piéton, les écoles, les grands équipements comme le centre aquatique, les grands évènements comme la fête de la Confluence ou Fest'arts témoignent de cette ambition et de notre capacité à réaliser des grands projets dans des délais resserrés. Cette ambition, nous voulons la poursuivre et même l'accélérer."

Projet urbain " Libourne 2025 "

1 - Finaliser l’aménagement des quais (Confluence 2)

par la réalisation de la dernière tranche, reliant le centre-ville à la plaine des Dagueys au nord et à Condat au sud.

2 - Créer un pôle d’échange multimodal (PEM) adossé à la gare TGV/TER

(parking de 400 places), intégrant une station vélos, des abri-vélos sécurisés, un nouveau grand parvis.

Ce PEM viendra conforter la naissance du RER métropolitain en cours d’élaboration, qui connectera Libourne aux facultés de Pessac/Talence, à Cestas et à Arcachon, sans changer de train à Bordeaux. Nous expérimenterons également une station d'auto-partage.

3 - Accompagner le projet de reconversion des Casernes (ESOG) en pôle hôtelier et touristique de rayonnement régional,

porté par la Financière Immobilière Bordelaise de Michel Ohayon. Ce projet sera présenté aux Libournais avant l'été 2020. Il sera une vitrine pour la viticulture libournaise.

4 - Aménager le square Joffre en grand parc urbain qui prendra la forme d’un arboretum de centre-ville.

porté par la Financière Immobilière Bordelaise de Michel Ohayon. Ce projet sera présenté aux Libournais avant l'été 2020. Il sera une vitrine pour la viticulture libournaise.

5 - Réhabiliter l’église Saint-Jean et la place Saint-Jean pour en faire un espace public agréable et végétalisé.

La Sainte-Épine (épine de la couronne du Christ offerte à Libourne par Charlemagne) sera mise en valeur et visible toute l’année.

6 - Aménager 10 projets de quartiers, nouveaux lieux de vie et de convivialité,

tous labélisés « Libourne 2025 » et intégrés au projet urbain.

Création d'un plan "Libourne à vélo 2025"

7 - Créer un réseau express vélo (REV) de 6 km de pistes cyclables en site propre,

le long de l’avenue de Verdun, du cours Tourny, du cours des Girondins, des allées Robert Boulin et des quais.

11 - Développer le réseau de pistes cyclables existant,

connecté au réseau express vélo. Objectif + 18 km de pistes cyclables : création d'une grande boucle cyclable interquartiers.

12 - Créer une passerelle cyclable entre les Dagueys et la commune de Saillans,

en partenariat avec la communauté de communes du Fronsadais.

Économie et emplois

Commerce

18 - Transformer le marché couvert pour dynamiser son attractivité.

Il deviendra les « Halles de Libourne » et nous travaillerons à une offre bistronomique permettant d'y manger.

19 - Acquérir des cellules commerciales pour faciliter leur remise sur le marché,

maîtriser les prix des loyers commerciaux et expérimenter les commerces éphémères.

20 - Poursuivre la lutte contre les friches urbaines

notamment en usant du droit d’expropriation pour favoriser des projets d'intérêt collectif.

21 - Renforcer le programme des animations commerciales et des grands événements

(fête de la confluence, fêtes de fin d’année, salon du polar, belles brocantes, accueil de petits congrès...).

22 - Soutenir la diversification commerciale de Libourne en captant de nouvelles enseignes importantes,

dans le respect de l’équilibre centre-ville / périphérie. Favoriser l’implantation d’une « Boutique de Noël » pour valoriser notre identité « Libourne, ville secrétariat du Père Noël ».

24 - Rénover la rue Gambetta

(qui gardera un statut piétonnier), dans le cadre du dispositif national "Action Coeur de Ville".

Tourisme

25 - Valoriser le tourisme fluvial

grâce aux pontons, à l’aménagement des quais, à la mise en fonction de la capitainerie (mai 2020) et développer les croisières à la journée (day cruise).

26 - Promouvoir le rayonnement de Libourne par l’accueil de grands évènements sportifs et culturels

(ville d’entraînement pour les JO 2024, ville étape du Tour de France, Fest’Arts, expositions événementielles du musée, Coupe du monde de rugby 2023, championnat du monde d’aviron, FrenchMan triathlon, etc.).

27 - Poursuivre et développer l’accueil de tournages de films dans notre ville.

en partenariat avec l’État, le Département et les intercommunalités voisines.

28 - Promouvoir les parcours de « géocatching »

racontant l’histoire de Libourne, de son patrimoine remarquable et des personnalités qui ont fait l’histoire de la ville.

29 - Promouvoir la viticulture libournaise

(appellations Saint-Emilion, Pomerol, Bordeaux Sup) par une meilleure signalisation des vignobles et châteaux qui se trouvent sur le territoire de la commune.

Habitat et logements

32 - Développer des programmes de logements étudiants

pour attirer des étudiants de la Métropole.

34 - Finaliser la restructuration de la résidence pour personnes âgées Michelet, en lien avec Logévie

(résidences d'autonomie et inter-générationelles de 110 logements).

36 - Prioriser la rénovation de logements sociaux anciens

(notamment Gontet, Peyronneau, Peyregourde, Garderose, Vieux Tilleuls). Créer de petites résidences à loyer modéré (quinzaine de logements maximum).

Patrimoine

37 - Accélérer la rénovation du cloître des Cordeliers

pour en faire un lieu de médiation culturelle et patrimoniale. Étudier la possibilité d'ouvrir la Tour du Grand Port aux visites.

38 - Poursuivre le travail de mémoire et d’histoire de la ville de Libourne,

en nommant des rues, places ou écoles de nom de grandes figures historiques locales ou nationales, en particulier de femmes. Poursuivre l’édition de plaques de rues biographiques, retraçant notamment le parcours des grandes personnalités du monde combattant.

Ville digitale

48 - Améliorer les interfaces numériques pour un service public dématérialisé toujours plus performant et inclusif

(le site internet de la Ville, les applications « Libourne dans ma poche » et « TellMy City », MobaLib pour les personnes à mobilité réduite). Lutter contre la fracture numérique.

Culture

40 - Développer un pôle culturel

sur l’îlot des Récollets rassemblant la médiathèque, la ludothèque, l’école d’arts plastiques et le conservatoire de musique.

41 - Implanter quelques oeuvres d’art dans les quartiers,

par le biais de commandes artistiques et afficher une ambition d’accueil d’oeuvres de street art.

42 - Moderniser la médiathèque, instaurer la gratuité totale dès 2020.

Élargir les plages d’ouverture en particulier le dimanche.

46 - Conforter les jumelages avec Schwandorf, Logroño et Keynsham, poursuivre notre coopération « Thés et Vins » avec Pu’er (Chine).

Rechercher un jumelage avec une ville italienne (en lien avec l'association libournaise Bell'Italia).

LA VILLE DES QUARTIERS ET DU QUOTIDIEN

"Si le centre-ville est le coeur battant de Libourne, nos quartiers en sont les poumons et participent de l'identité de notre ville faite de pierre, d'eau et de campagne viticole. Cette identité des quartiers nous souhaitons la révéler en réaménageant les espaces publics, en y développant les pratiques culturelles et sportives, en valorisant et développant le végétal. À l'image de l'ambition que nous avons mise dans le réaménagement des quais, c'est un urbanisme des quartiers que nous souhaitons inventer ! "

Vivre dans une ville propre et sûre

50 - Aménager de nouveaux locaux pour la police municipale,

probablement dans les locaux actuels de la gendarmerie (cours Tourny), qui seront prochainement libérés.

51 - Poursuivre le déploiement de la vidéoprotection,

par l’implantation d’une cinquantaine de caméras supplémentaires dans les quartiers : 71 actuellement > Objectif 120 caméras.

53 - Recruter 4 agents à la police municipale, portant les effectifs à 23 agents,

soit la plus importante police municipale de Gironde après Bordeaux.

56 - Acquérir 2 nouvelles balayeuses électriques

et des aspirateurs pour la propreté urbaine (plus écologiques, moins coûteux, moins bruyants).

57 - Créer un 3e espace « dog friendly » (espace canin) dans un quartier de Libourne,

après celui du parc de l’Epinette et l’aménagement d’un espace de baignade pour chiens aux Dagueys.

Révéler les identités de quartiers

59 - Mailler l’ensemble de la ville d’un mobilier innovant

bancs connectés, mobilier ludique et coloré, bacs de plantations participatifs, modules de skate intégrés.

60 - Poursuivre la requalification de l’avenue Foch et du giratoire Jean Moulin

avec des aménagements apportant sécurité et confort aux piétons et cyclistes et limitant la vitesse et le trafic de poids lourds. Végétalisation avec la plantation d’une soixantaine d’arbres.

61 - Requalifier le pont Beauséjour,

en partenariat avec la SNCF, avec intégration de pistes cyclables et d’un cheminement piéton sécurisés. Une réouverture de ce pont est espérée en 2022.

62 - Améliorer la qualité des chaussées et trottoirs en y consacrant au minimum 1 million €/an.

connecté au réseau express vélo. Objectif + 18 km de pistes cyclables : création d'une grande boucle cyclable interquartiers.

63 - Créer une nouvelle voirie pénétrante, depuis la rocade, dans le quartier de la Lamberte,

au niveau de la caserne des pompiers, en partenariat avec le Conseil Départemental. Cette infrastructure permettra d’adopter un nouveau plan de circulation dans le quartier de l’hôpital et de requalifier la rue de la Bordette.

Pour une démocratie participative ressourcée

64 - Instaurer le droit d’interpellation citoyenne du conseil municipal.

A l'issue des conseils municipaux, un temps sera consacré à des questions émises publiquement par des Libournais aux élus.

65 - Expérimenter les référendums municipaux ou intercommunaux

sur quelques choix stratégiques durant le mandat.

67 - Réunir une conférence des jeunes de 15-25 ans tous les 2 ans, le temps d'un week-end,

pour échanger sur les grands projets culturels, sportifs, économiques, d’aménagement urbain de la ville. Nous réunirons 2 fois par an les éco-délégués des lycées de Libourne, pour soutenir leurs actions en faveur de la transition écologique.

68 - Organiser un mois de grand débat de mi-mandat

pour échanger avec les Libournais sur l’avancée du projet municipal.

70 - Relancer un budget participatif "nouvelle génération".

Il permettra aux citoyens de proposer des petits aménagements de quartiers. Le coût de ces projets sera évalué, puis ils seront soumis à l'approbation des habitants.

LA VILLE ÉCOLOGIQUE ENGAGÉE

"Parce que nous n'avons pas de planète de rechange, parce que chaque année au mois d'août nous avons épuisé les ressources annuelles disponibles, parce qu'il est vraisemblable que la température à Libourne augmente de 5 degrés d'ici la fin de ce siècle, parce que nous connaîtrons des évènements climatiques plus fréquents, nous devons changer de paradigme et faire évoluer nos modes de vie ! Nous le devons pour nos enfants et nos petits-enfants ! Pour cela, nous vous proposons une ambition et des actions très concrètes pour que Libourne et ses habitants soient au rendez-vous du grand enjeu écologique !"

Une ville résiliante, végétalisée et une biodiversité protégée

72 - Déployer un plan de végétalisation de la ville avec un objectif de + 3000 arbres plantés d'ici 2021.

Chaque nouveau-né libournais parrainera un arbre planté dans la ville.

73 - Créer des îlots de fraîcheur et petits parcs dans les quartiers.

Mettre en oeuvre un programme de végétalisation de toutes les cours d’écoles et poursuivre la végétalisation des cimetières.

74 - Expérimenter le bitume anti-chaleur et anti-bruit

sur quelques voiries pénétrantes (à commencer par l’avenue Pompidou) et trottoirs.

75 - Implanter des brumisateurs urbains design et écologiques

sur les quais et dans les îlots de chaleur.

76 - Lancer un appel à projet « Jardins éphémères » dans les quartiers et des façades végétalisées.

De la même manière, expérimenter des abribus avec toit végétalisé. Poursuivre et amplifier le « fleurissement participatif » sur les trottoirs de la ville.

80 - Poursuivre le programme de mise aux normes du réseau d’assainissement

pour se mettre en conformité avec la loi sur l’eau d’ici 2022 et limiter les rejets polluants dans le milieu naturel. Reconstruire la station d'épuration de Condat, en y intégrant la valorisation de la méthanisation.

81 - Étendre la tarification sociale de l'eau à l'assainissement,

dans le cadre de la future délégation de service public, dès juillet 2020.

Agir pour les économies d'énergie

85 - Développer l’aide financière pour l’installation d’un dispositif d'autoconsommation électrique.

Pour aider les Libournais qui souhaitent produire et consommer leur électricité, nous pérenniserons et développerons le dispositif mis en place par la Cali de soutien à hauteur de 20 % de l’investissement.

Des déchets diminués, recyclés et valorisés

86 - Accompagner la construction d’un SMICVAL Market Recyclerie nouvelle génération,

qui sera une des références nationales en matière de tri des déchets.

87 - Implanter de nouveaux espaces d’apport volontaire de déchets multi-flux (sacs jaunes, textiles, piles,...)

dans les quartiers, à l’image de celui du boulevard Quinault (gymnase Jean Mamère) et des bacs de compostage pour les bio-déchets.

Une alimentation saine et une santé préservée

88 - Tendre vers l'objectif 100% d'alimentation bio, locale et de saison ou fait-maison dans les cantines scolaires d'ici 2025.

de la transition écologique et de la valorisation des déchets en collaboration avec le SMICVAL et la Technopole Bordeaux Technowest.

89 - Engager un dialogue performant avec les viticulteurs et les agriculteurs

pour limiter de manière drastique l’utilisation des pesticides et des perturbateurs endocriniens à proximité des habitations.


PLAN ANTI-MOUSTIQUE

Lors du conseil municipal de février 2020, un plan "antimoustique" ambitieux a été adopté pour lutter notamment contre la prolifération du moustique tigre. Ce plan sera décliné et amplifié au cours de ce mandat, en lien avec l'Agence Régionale de Santé (ARS).

Une mobilité réinventée, plus respectueuse de l'environnement et plus sûre

92 - Créer de nouvelles zones de stationnement en périphérie de la Bastide.

En négociation avec la commune d’Arveyres et la Cali, aménager un parking relais pour le centre-ville, au pied du pont de Bordeaux, côté port du Noyer.

93 - Expérimenter la desserte CALIBUS le dimanche,

et des dessertes exceptionnelles à l'occasion des grandes manifestations culturelles sur le territoire.

94 - Privilégier des véhicules municipaux à faible émission de CO2,

en renouvelant progressivement l’ensemble du parc en véhicules peu polluants.

LA VILLE HUMAINE, ÉDUCATIVE ET SPORTIVE

"Permettre à toutes les Libournaises et les Libournais de trouver leur place dans notre ville, de s'y construire et s'y émanciper à travers l'accès à l'éducation ou à la culture. C'est aussi une ville qui tend la main avec bienveillance que nous souhaitons construire. Nous conforterons nos politiques de solidarité en stimulant notamment les initiatives de solidarité intergénérationnelle".

Enfance et éducation

95 - Adapter les écoles et le nombre de classes sur la commune pour limiter le nombre d’élèves par classe.

Assurer la rénovation d’un quart des 83 classes des écoles libournaises.

96 - Équiper 100 % des classes de la ville en outils numériques,

en concertation étroite avec les enseignants et l’inspection académique.

99 - Ouverture de 2 nouvelles crèches par la Cali,

l’une sur le site de l’ex-école Marie Immaculée (cours des Girondins) et l’autre dans un quartier de Libourne à déterminer. Rénovation de la halte-garderie Peidenis.

Les jeunes et la vie étudiante

100 - Travailler en lien avec le Rectorat et la Région Nouvelle- Aquitaine à l’implantation de nouvelles formations,

en intégrant notamment des classes préparatoires aux grandes écoles au sein de nos lycées (ex : prépa Sciences Po) et améliorer l'offre d'apprentissage de langues.

101 - Encourager la création d’un Campus Numérique à proximité de la gare de Libourne

pour pouvoir suivre des formations et des cours à distance.

102 - Adapter l’Espace jeunes de la Cali

implanté sur le site de « La Paillette » en le rendant plus accessible à tous les jeunes. Faire muter le BIJ (Bureau d'Information jeunesse) en Maison de la jeunesse et du climat.

103 - Obtenir l'accréditation Erasmus de la Ville de Libourne

pour favoriser la mobilité internationale en proposant des missions de services volontaires européens à nos jeunes.

Solidarité, séniors et accessibilité PMR

104 - Obtenir le label "ville amie des aînés",

dispositif qui identifie les villes engagées dans l'amélioration du bienêtre des aînés sur leur territoire (les espaces extérieurs et les bâtiments, les transports, l’habitat, l’information et la communication...).

105 - Lutter contre l’isolement des seniors grâce à l’accès à la culture et aux loisirs

multiplication des animations intergénérationnelles et développement de la semaine bleue.

106 - Poursuivre le programme d’effacement des réseaux électriques

en vue de l’amélioration de l’accessibilité des trottoirs, en commençant par la rue Jules Steeg.

107 - Assurer l’accessibilité de la gare SNCF de Libourne.

Les travaux démarreront fin 2020 et seront cofinancés par la Cali, l’État, la Région et la SNCF.

109 - Poursuivre la lutte contre l'isolement des seniors

par l'ouverture de la restauration collective des résidences d'autonomie aux personnes âgées du quartier.

110 - Créer un café des aidants

permettant de soutenir les personnes qui accompagnent un proche atteint d'une pathologie ou d'un handicap (Alzheimer, handicap, âge, ...).

Vie associative et sportive

111 - Rénover certains équipements sportifs

la salle d’escrime ainsi que le stand de tir, pour limiter notamment les nuisances sonores vis-à-vis du voisinage.

112 - Créer un nouveau bâtiment sur le site de la Maison des Associations,

pour répondre notamment aux besoins des associations d’éducation populaire.

113 - Aménager des locaux associatifs au sein du futur pôle culturel des Récollets

pour les besoins de certaines associations culturelles (photo club, club de Bridge, etc.).

Service public municipal

115 - Créer une maison de service public en coeur de ville,

en partenariat avec l'Etat, en y intégrant notamment l’espace famille.

116 - Conserver le référentiel national "Qualiville", garant de la qualité des services publics,

décerné depuis 5 ans à l’accueil de l’hôtel de ville et au pôle des droits civiques, à l’accueil du CCAS et à l’ensemble de la médiathèque. L'étendre à de nouveaux services municipaux.

Finances et budget

117 - À Libourne, la fiscalité des ménages est au 6e rang pour la taxe foncière des taux les plus bas parmi les 15 villes de plus de 10 000 habitants en Gironde et au 4e rang de la taxe d'habitation

(même si celle-ci est vouée à disparaître) voir les 2 tableaux ci-dessous. Ces taux n'ont évolué que 2 fois au cours du dernier mandat. Nous continuerons de maîtriser la fiscalité communale, en dépit des baisses de dotation (10 millions d'€ de dotations en moins depuis 6 ans).

118 - Maîtriser les ratios de bonne gestion financière : désendettement inférieur à 10 ans

(l’État fixe 15 ans comme seuil de vigilance) et épargne nette positive (résultat de la section de fonctionnement après remboursement de la dette en capital affecté aux nouvelles dépenses d’investissement).

Soutenir et participer
sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à la lettre d'information :

Élections municipales Libourne 2020

Réseaux sociaux